Samedi 29 juillet 2017
 
Union Européenne : Le PIP/UE rend visite au CPAC: Réunion du Comité Inter-Etats de la CEMAC:  
Accueil Webmaster
 

ESPACE PRESSE

Actualité
 
Actualité
Communiqué
Agenda
Publications
Liens utiles
Glossaire
FAQ
 
 

Direction Générale
Sis au quartier Bastos
B. P. : 16344 Nlongkak,
Yaoundé (Cameroun)
Tél / Fax :
(237) 22 20 31 99
EMail :
cpac.pesticide@cpac-cemac.org

 
PARTENAIRES
 
  PIP: Programme Initiative Pesticides  
 
  FAO: FAO  
 
  CEBEVIRHA: CEBEVIRHA  
 
  PNUD: Programme des Nations Unies pour le Développement  
 
  CPI: Conseil phytosanitaire Interafricain  
 
  UA: Union Africaine  
 
  CEMAC: COMMISSION DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE  ET MONETAIRE DE L'AFRIQUE CENTRALE  
 
  CSP: Comité Sahélien des Pesticides  
 
  KEPHIS: Kenya Plant Health Inspectorate Services  
 
  Minader: Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural  
 
 
 

Edition spéciale

Cpac Info Pesticides (CIP)
Télécharger la version en PDF de Cpac info
 
 


Espace presse >> Actualité

 Réagir à ce message CLiquez pour réagir à cet un article   Files RSS
 
LU POUR VOUS TROIS MORTS DES SUITE DE CONSOMMATION DES PESTICIDES

L’incident se produit à Douala après que les enfants aient consommé un raticide



Les parents de Mireille, Josiane et Fotso en sont encore à se remettre du choc causé par la mort tragique de leurs enfants après qu’ils aient été nourris au raticide communément appelé « Arata chop dies »


Ce n’est pas nouveau que des raticides causent la mort des êtres humains. Les habitants de New-Bell n’en reviennent pas encore du choc du week-end du 6 août dernier suite à la mort tragique de trois frères vendredi. L’incident qui est survenu dans les coups de 10h du matin a suscité émois et consternation du public dans une ville où les souris constituent une nuisance insupportable. Des sources médicales, des heures plus tard, ont attribué la mort subite et presque simultanée (des trois enfants) à la consommation du raticide par les enfants. Mireille Bitcham (32 ans) et Bitcham Nguemo (38 ans), parents de cinq (5) enfants, n’en croient pas leurs yeux.


 


Les enfants sont morts les uns après les autres, 2h environ, après la consommation de la poudre mortelle. Le raticide, communément appelé « arata chop die » était d’origine chinoise. Par inadvertance, la mère des enfants nourrissait le dernier-né des enfants, un garçon  âgé de 3 ans, pendant que ses sœurs aînées mangeaient le même repas. Il s’est avéré que le poison de souris que Mme Bitcham avait gardé au coin de la cuisine s’est « mystiquement » versé dans la marmite contenant le repas. Sans le savoir Fotso, Josiane et Mireille ont été nourri au poison mortel.


 


Dans tous les cas, le drame a commencé par une irritation de l’estomac. Josiane, la première victime, s’enroue au sol, se tordant de douleur et attire ainsi l’attention de ses frères avec qui elle avait d’ailleurs regardé une série favorite à la télé dans la salle de séjour. Mme Bitcham accoure, mais l’enfant rend l’âme quelques temps après. Avant que cette scène horrible ne s’achève le petit Fotso lance des pleurs stridents. A mesure que la scène se déroule, les voisins transportent Mireille d’urgence dans une clinique privée du coin. Avant les résultats des examens, elle aussi décède. 


Des tests effectués sur le reste du repas confirment la présence de la substance mortelle qui abonde dans les raticides. Le raticide est vendu sous forme de poudre et s’utilise en le mélangeant au repas de souris. Mme Bitcham aurait dit aux laborantins que le produit de 250 frs Cfa avait été acheté chez un vendeur ambulant qu’elle ne reconnaitrait même plus. L’épouvantable expérience a amené beaucoup de foyers à disposer de ce produit fatal et d’autres produits du même genre. Les corps ont été transportés et enterrés à Banganté.

Date:   08/10/2010  
Auteur  
Source : 
: allAfrica. com Télécharger le rapport des commissions
   
 
 
Pesticide actu
Sensibilisation sur le renforcement de la coopération et de la coordination pour la mise en œuvre des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm en Afrique francophone
La Convention de Stockholm
La Convention de Rotterdam
La Convention de Bâle
Common Regulation on the Registration of Pesticides in the CEMAC zone
Plaquete de présentation du CPAC (Francais)
Plaquete de présentation du CPAC (Anglais)
Plaquete de présentation du CPAC (Espagnol)
Convention de Stockholm et stocks
ETAPE SUIVANTE – UNE CONVENTION VIVANTE
 
 
LIENS UTILES
Conseil Phytosanitaire Inter Africaine/AU
ISYSPHIT
CNIL
CPAC
CNIL
EPA's Office of Pesticide Programs (OPP)
West Africa Pesticide Programme
 
 

RECHERCHER

 
 

NEWSLETTER

 
 
 
 
 
 
Mail admin Plan du site Webmaster Espace réservé © 2007 cssi-cm, Tous droits reservé