Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /web/c2si/www/cpac/Scr/libcms.php on line 5
-:- CPAC: Comité Inter-états des Pesticides en Afrique Centrale -:-
Samedi 21 octobre 2017
 
Conférence des Parties aux Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm : Réunions extraordinaires simultanées : Définition d’un plan national de gestion des pesticides au Cameroun :un atelier se tient à Kribi .:  
Accueil Webmaster
 

ESPACE PRESSE

Actualité
 
Actualité
Communiqué
Agenda
Publications
Liens utiles
Glossaire
FAQ
 
 

Direction Générale
Sis au quartier Bastos
B. P. : 16344 Nlongkak,
Yaoundé (Cameroun)
Tél / Fax :
(237) 22 20 31 99
EMail :
cpac.pesticide@cpac-cemac.org

 
PARTENAIRES
 
  PIP: Programme Initiative Pesticides  
 
  FAO: FAO  
 
  CEBEVIRHA: CEBEVIRHA  
 
  PNUD: Programme des Nations Unies pour le Développement  
 
  CPI: Conseil phytosanitaire Interafricain  
 
  UA: Union Africaine  
 
  CEMAC: COMMISSION DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE  ET MONETAIRE DE L'AFRIQUE CENTRALE  
 
  CSP: Comité Sahélien des Pesticides  
 
  KEPHIS: Kenya Plant Health Inspectorate Services  
 
  Minader: Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural  
 
 
 

Edition spéciale

Cpac Info Pesticides (CIP)
Télécharger la version en PDF de Cpac info
 
 


Espace presse >> Actualité

 Réagir à ce message CLiquez pour réagir à cet un article   Files RSS
 
Dioxines et furannes : validation des résultats
   
  Photo des participants au séminaire  

Du 09 au 10 août 2011, s’est tenu l’atelier de validation de l’inventaire des dioxines et furannes au centre zoologique de Vog Betsi à Yaoundé (Cameroun).


Organisé par le Ministère de l’Environnement et de la Protection de la Nature du Cameroun dans le cadre des activités de la représentation de la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants. Cet atelier avait pour objectifs de:


-       Déterminer les priorités concernant les dioxines ;


-       Développer les éléments des plans d’actions pour chaque source émettrice de dioxines.




Les participants à l’atelier étaient organisés en trois groupes de travaux. Ces groupes de travaux avaient pour but de  faire ressortir les priorités en matière de sources d’émission de dioxines et furannes et d’en dégager les actions à mener.


Ainsi, l’harmonisation des résultats des travaux de groupe a fait ressortir par priorité les sources d’émission de dioxines et furannes telles que:


1. Les déchets médicaux ;


2. Les feux de décharges ;


3. La combustion incontrôlée des déchets ménagers ;


4. Les feux de savanes ;


5. Les feux de forêts ;


6. Le brûlage de résidus agricoles.


Aussi, que ce soit à court, moyen ou long terme, les actions qui étaient développées et proposées  autour de ces résultats étaient entre autres :


-  La formation du personnel de santé dans la gestion des déchets médicaux;


- La sensibilisation des populations sur les risques d’émission de dioxines et furannes ;


-  L’organisation des tris de déchets ;


-  La dotation d’incinérateurs de haute technologie aux structures hospitalières ;


-  L’encouragement des communes à se doter d’incinérateurs ;


-  L’introduction dans le programme de formation des agents sanitaires d’un aspect sur le contrôle de la gestion des déchets médicaux ;


-  Le renforcement du cadre législatif et règlementaire en la matière ;


-  La promotion de la coopération intercommunale ;


-  L’éducation de la population sur la culture du fourrage et du foin ;


-  La délimitation des zones à brûler pour la culture ;


-  La proscription de la pratique culturale sur brûlis.


 


II. Conclusion


Les résultats des travaux sur l’inventaire des dioxines et furannes ont été validés au cours de cet atelier où les priorités sont définies ; l’harmonisation des mesures et des plans d’action proposées par groupe se fera par la suite.


 


III. Recommandations


A la fin des travaux de l’atelier, les participants ont recommandé :


-  L’organisation le plus tôt possible d’un autre atelier autour des dioxines et furannes au Cameroun ;


- Que le plan d’action qui sera développé se base sur les propositions des participants ;


- Que la plan de gestion de l’environnement intègre la gestion des dioxines et furannes ;


-  Que le secteur informel soit mieux inventorié ;


- Un renforcement des capacités techniques pour l’évaluation et le contrôle des dioxines et furannes.


Les travaux de l’atelier avaient commencé le 09 et se sont achevés le 10 août 2011 à 16 heures.

Date:   14/10/2011  
Auteur Jean Blaise MODOUDOU  
Source : 
CPAC Télécharger le rapport des commissions
   
 
 
Pesticide actu
Sensibilisation sur le renforcement de la coopération et de la coordination pour la mise en œuvre des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm en Afrique francophone
La Convention de Stockholm
La Convention de Rotterdam
La Convention de Bâle
Common Regulation on the Registration of Pesticides in the CEMAC zone
Plaquete de présentation du CPAC (Francais)
Plaquete de présentation du CPAC (Anglais)
Plaquete de présentation du CPAC (Espagnol)
Convention de Stockholm et stocks
ETAPE SUIVANTE – UNE CONVENTION VIVANTE
 
 
LIENS UTILES
Conseil Phytosanitaire Inter Africaine/AU
ISYSPHIT
CNIL
CPAC
CNIL
EPA's Office of Pesticide Programs (OPP)
West Africa Pesticide Programme
 
 

RECHERCHER

 
 

NEWSLETTER

 
 
 
 
 
 
Mail admin Plan du site Webmaster Espace réservé © 2007 cssi-cm, Tous droits reservé