Le président de la commission S.E.M Pierre Moussa rend visite au Cpac

En tournée dans les pays de la sous région de la Cemac, et lors de son passage au Cameroun, le président de la commission S.E.M. Pierre Moussa a effectué une visite de travail à la Direction Générale du Comité Inter-état des Pesticides d’Afrique Centrale (Cpac) à Yaoundé, le jeudi 21 Mars 2013 où il a été reçu par Madame la Directrice Générale, Catherine Azouyangui et tout le personnel.

Il est environ 12h 35mn quand le Président de la Commission de la Cemac franchit les portes de la guérite du Cpac accompagné d’une forte délégation. Il y est reçu par Madame la Directrice Générale et Monsieur le Secrétaire Permanent qui lui ont souhaité la bienvenue au Cpac et en on profité pour lui présenter le personnel installé à l‘entrée de l’enceinte pour la circonstance.

L’hymne de la Cemac a été exécuté avant le début de la séance de travail articulée autour de:

  1. La visite guidée des bureaux du personnel au cours de laquelle chaque responsable, à la suite de la présentation par la Directrice Générale (la DG), présentait son service et n’hésitait pas à répondre aux différentes questions que Monsieur le Président de la Commission posait. Il a ainsi visité les bureaux de la Directrice Générale, du Secrétaire Permanent, du Secrétariat commun, de la comptabilité, de l’informatique et de la communication, de la toxicologie, de la phytopharmacologie, de la biologie, de l’écotoxicologie et enfin la bibliothèque, où il a fait le constat du sous équipement en documentation ;

  2. Le mot de bienvenue de Madame la Directrice Générale, qui après avoir brièvement présenté le Cpac et ses missions (qui sont entre autre la protection de la santé des citoyens de la communauté vis-à-vis des pesticides, la promotion du label CEMAC à travers les produits agricoles conformes aux normes internationales et la préservation de la biodiversité), a fait lecture du bilan des activités de ses trois premiers mois de fonction ; des difficultés liées à la rareté des subventions afin d’accomplir ses missions. Pour cela, elle a rappelé   que des demandes formelles de subvention ont été soumises à la Présidence de la Commission le 28 décembre 2012 et le 12 février 2013. Elle a ajouté qu’une autre sera soumise dans les meilleurs délais. Elle a fait aussi allusion aux  difficultés liées à son déménagement de Bangui et son installation à Yaoundé et à d’autres problèmes qui sont surmontables avec le concours de la Commission. Elle a terminé son propos par  les perspectives;

  3. En réponse à la DG, S.E.M Pierre Moussa l’a d’abord remerciée pour cet accueil très chaleureux. Il a ensuite adressé ses félicitations à Madame la Directrice Générale pour son bilan élogieux après un temps aussi bref à la tête de son institution. Dans le même ordre d’idée, Monsieur le Président a tenu à préciser « qu’il vaut mieux voir une fois que de lire mille fois » en parlant du CPAC qu’il trouve scientifique et très important pour préserver la santé des citoyens de la communauté, le commerce et la biodiversité. Il s’est aussi réjouit de la qualité des scientifiques qui animent les différentes activités. C’est ainsi qu’il a promis aider le CPAC à atteindre son processus de transformation et ses objectifs. Enfin, il a par la suite précisé l’objet de sa visite avant d’embrayer sur les préoccupations posées. Pour le Président de la commission, les difficultés financières ne sont pas vécues par le Cpac seul mais toutes les autres Institutions de la CEMAC sont aussi concernées par ce même problème. Ceci est du a-t-il dit, au fait que les Etats sont en retard dans le reversement de la Taxe Communautaire d’Intégration (TCI) à la Cemac et c’est l’une des raisons pour lesquelles il effectue cette tournée sous régionale de sensibilisation des hautes autorités.

    Il en est de même pour le payement des indemnités des premiers responsables des Institutions Spécialisées qui ont cédé la place à une nouvelle vague de dirigeants conformément aux décisions des chefs d’états prises à Brazzaville (le 25 juillet 2012) sur le principe de rotation intégrale avec effet immédiat. Il a déclaré que ces indemnités ont été calculées mais pas encore payées et se chiffrent à près de 7 milliards de FCFA, qu’il fallait des ressources pour les payer. Il a annoncé la tenue désormais des conférences budgétaires où vont se discuter les choix et priorités des institutions de la Cemac.  Enfin, S.E.M Pierre Moussa a rappelé à Madame la Directrice Générale de communiquer régulièrement avec la commission de la Cemac par les canaux tels que le Téléphone ou l’internet.

Son discours a été suivi d’une séance d’échange avec le personnel du Cpac liées au fonctionnement interne et ses coopérations avec les autres Institutions étatiques.

  1. Une photo de famille et des remerciements pour se séparer ont ponctué la fin de la visite.