DDT & Convention de Stockholm

La Convention de Stockholm sur les Polluants organiques persistants (POP) n’est pas susceptible d’aggraver le risque d’infection à la malaria. Cette Convention permet à ceux des pays qui la ratifient de continuer à utiliser le DDT dans la lutte contre les moustiques qui transmettent la malaria.

pdf dist

Pourquoi ratifier la convention de Stockholm ?

La ratification de la Convention n’est pas bénéfique pour un seul pays, mais à tous les pays. Le type de produits chimiques nocifs couverts par la Convention ne se limite pas en un seul lieu. Ils ne connaissent pas de frontières entre pays. Ils voyagent par le biais du vent et de l’eau et sont en mesure d’empoisonner les personnes et l’environnement pendant de nombreuses années après leur mise en circulation. Plus le nombre de pays qui ratifie la Convention est élevé, plus grand est le nombre de pays capables de détruire ces produits chimiques nocifs pour le bien de tous les pays...

La Convention de Stockholm

La Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants est un traité mondial visant à protéger la santé humaine et l'environnement des produits chimiques qui demeurent intacts dans l'environnement pendant de longues périodes, sont largement répandus géographiquement et s'accumulent dans les tissus adipeux des êtres humains et de la faune. L'exposition aux polluants organiques persistants (POP) peut entrainer de graves conséquences sanitaires, y compris certains cancers, malformations congénitales, dysfonctionnement du système immunitaire et reproducteur, une plus grande susceptibilité aux maladies et même diminuer l'intélligence.

Source:http://ex

La Convention de Rotterdam

La Convention de Rotterdam crée des obligations juridiquement contraignantes pour la mise en oeuvre de la procédure de consentement préalable (PIC). Elle s'appuie sur la procédure PIC volontaire, initiée par le PNUE et la FAO en 1989 et cessé le 24 Février 2006. La Convention vise à promouvoir la responsabilité partagée et la coopération entre Parties dans le commerce international de certains produits chimiques dangereux, afin de protéger la santé humaine et l'environnement contre des dommages éventuels. Source:http://excops.unep.ch/