Samedi 29 juillet 2017
 
Les membres du CPAC doivent – ils prêter serment ou non? : Réaction de Mr NKOUMOU: Le Cpac devient "immortel":  
Accueil Webmaster
 

A propos du CPAC

Présentation
 
CPAC en bref...
Context & justification
Statut & Mandat
Historique
Règlement intérieur
Conseil Scientifique
Mot de la Directrice Générale
Documents de bases
Le Personnel
CPAC en images
Ecrivez-nous
 
 

Direction Générale
Sis au quartier Bastos
B. P. : 16344 Nlongkak,
Yaoundé (Cameroun)
Tél / Fax :
(237) 22 20 31 99
EMail :
cpac.pesticide@cpac-cemac.org

 
PARTENAIRES
 
  PIP: Programme Initiative Pesticides  
 
  FAO: FAO  
 
  CEBEVIRHA: CEBEVIRHA  
 
  PNUD: Programme des Nations Unies pour le Développement  
 
  CPI: Conseil phytosanitaire Interafricain  
 
  UA: Union Africaine  
 
  CEMAC: COMMISSION DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE  ET MONETAIRE DE L'AFRIQUE CENTRALE  
 
  CSP: Comité Sahélien des Pesticides  
 
  KEPHIS: Kenya Plant Health Inspectorate Services  
 
  Minader: Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural  
 
 
 

Edition spéciale

Cpac Info Pesticides (CIP)
Télécharger la version en PDF de Cpac info
 
 


CPAC en bref>>Mot du Secrétaire Permanent

Chers Lecteurs, du CIP 007
   
M le SP

La 7e édition de notre périodique se penche un peu plus sur les événements phytosanitaires qui se sont déroulés ailleurs et au cours desquels le CPAC a été associé. Il s’agit d’abord du 7e Congrès de Toxicologie dans les Pays en Développement, qui s’est déroulé à Sun City en Afrique du Sud. En effet, sur invitation de la Société Sud africaine de toxicologie (Toxsa), le Secrétaire permanent (Sp) du Comité inter-états de pesticides d’Afrique centrale (Cpac) a participé aux travaux du 7e Congrès de toxicologie dans les pays en développement (7Ctdc), qui s’est tenu du 6 au 10 septembre 2009 à Sun City, Afrique du Sud. Cette rencontre, qui a connu la participation d’au moins 150 scientifiques venant de toutes les parties du monde, avait pour objectif de faire l’état de la recherche en toxicologie et de réfléchir sur l’utilisation de cette science pour diminuer les effets néfastes des produits chimiques et surtout les pesticides, dans l’environnement et la santé humaine. Cette participation du Sp a été l’occasion d’étendre l’audience du Cpac auprès de cette société savante hautement sélective, d’expression strictement anglaise.


L’exposé en anglais du Sp du Cpac au cours cette rencontre scientifique, a été consacré à la présentation du Cpac. Cet exposé a retenu l’attention du public par le fait que cette partie d’Afrique, qui représente, selon le Sp, plus de 48% des ressources naturelles du continent à préserver, était très faiblement représentée à cette importante conférence, pourtant consacrée essentiellement à la préservation de ces ressources naturelles.


Il s’agit aussi de la participation du Sp du Cpac à l’atelier international de pesticides de santé publique, consacré à l’examen des barrières et des solutions possibles pour la mise sur le marché des pays en développement, de nouveaux pesticides de santé publique.  L’atelier de Genève, organisé par le Secrétariat de la Convention de Stockholm et l’OMS, s’est tenu du 29 septembre au 1er octobre 2009 et réunissait 27 agences d’homologation de pesticides, une douzaine de partenaires parmi lesquels des ONG, l’industrie agrochimiques, des Organisations Gouvernementales (à l’instar de l’USAID) et des bailleurs de fonds. L’objectif de cette réunion était de donner aux agences d’homologation des pays en développement, des outils pour pouvoir introduire dans leur système d’homologation, les pesticides utilisés dans la lutte anti-vectorielle, surtout les vecteurs des maladies endémiques telles que la malaria.


En attendant que le Secrétariat permanent face la proposition d’une circulaire à envoyer aux Ministres en charge de l’agriculture, de la santé et du commerce des états membres de la CEMAC, nous publions dans cette édition les conclusions et les recommandations issues des travaux de cet atelier.  


Par ailleurs, la Commission de la CEMAC a organisé, dans le cadre du Programme d’appui à l’intégration régionale en Afrique centrale (PAIRAC), du 7 au 9 octobre 2009, à Brazzaville (Congo), l’atelier de validation de l’étude sur la mise en place d’un Système qualité en Afrique centrale (SQAC). Cet atelier a abouti, non seulement à la réactualisation et validation des études menées par les consultants en 2005 et en 2009, mais aussi, à l’élaboration d’un plan d’action pour la mise en place du Système qualité Cemac. Au cours de ces travaux, les participants ont été informés, par le Sp du Cpac, d’un projet de mise en place d’un Laboratoire inter-Etats d’analyse des pesticides (Lieap), pour en tenir compte dans le plan d’action élaboré.


Malgré ce déploiement du Sp à l’extérieur, l’activité du Secrétariat permanent du Cpac s’est poursuivie, ainsi celle des cellules Cpac au sein des états membres, qui deviennent de plus en plus opérationnelles. La présente édition du Cip rend compte succinctement de toute cette activité, dans le cadre de sa politique d’information du public. En espérant que ce contenu va en droite ligne avec cet objectif, je vous donne rendez-vous à la prochaine édition

 
 
 
Pesticide actu
Sensibilisation sur le renforcement de la coopération et de la coordination pour la mise en œuvre des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm en Afrique francophone
La Convention de Stockholm
La Convention de Rotterdam
La Convention de Bâle
Common Regulation on the Registration of Pesticides in the CEMAC zone
Plaquete de présentation du CPAC (Francais)
Plaquete de présentation du CPAC (Anglais)
Plaquete de présentation du CPAC (Espagnol)
Convention de Stockholm et stocks
ETAPE SUIVANTE – UNE CONVENTION VIVANTE
 
 
LIENS UTILES
Conseil Phytosanitaire Inter Africaine/AU
ISYSPHIT
CNIL
CPAC
CNIL
EPA's Office of Pesticide Programs (OPP)
West Africa Pesticide Programme
 
 

RECHERCHER

 
 

NEWSLETTER

 
 
 
 
 
 
Mail admin Plan du site Webmaster Espace réservé © 2007 cssi-cm, Tous droits reservé