Samedi 29 juillet 2017
 
LE CPAC A L'ECOLE DU LOGICIEL LIBRE: Cellules CPAC dans les pays : Création :  
Accueil Webmaster
 

A propos du CPAC

Présentation
 
CPAC en bref...
Context & justification
Statut & Mandat
Historique
Règlement intérieur
Conseil Scientifique
Mot de la Directrice Générale
Documents de bases
Le Personnel
CPAC en images
Ecrivez-nous
 
 

Direction Générale
Sis au quartier Bastos
B. P. : 16344 Nlongkak,
Yaoundé (Cameroun)
Tél / Fax :
(237) 22 20 31 99
EMail :
cpac.pesticide@cpac-cemac.org

 
PARTENAIRES
 
  PIP: Programme Initiative Pesticides  
 
  FAO: FAO  
 
  CEBEVIRHA: CEBEVIRHA  
 
  PNUD: Programme des Nations Unies pour le Développement  
 
  CPI: Conseil phytosanitaire Interafricain  
 
  UA: Union Africaine  
 
  CEMAC: COMMISSION DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE  ET MONETAIRE DE L'AFRIQUE CENTRALE  
 
  CSP: Comité Sahélien des Pesticides  
 
  KEPHIS: Kenya Plant Health Inspectorate Services  
 
  Minader: Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural  
 
 
 

Edition spéciale

Cpac Info Pesticides (CIP)
Télécharger la version en PDF de Cpac info
 
 


CPAC en bref>>Mot du Secrétaire Permanent

LA NOUVELLE POLITIQUE DU PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR L’ENVIRONNEMENT (PNUE)
   

Cette édition de notre bulletin fait l’apologie de la nouvelle politique du Programme des nations unies pour l’environnement (Pnue), qui est entrain de réorienter ses organes vers une coopération, qui aboutira à une synergie d’actions entre ceux-ci, ainsi qu’avec d’autres acteurs œuvrant dans la lutte contre la pollution. En effet, les conférences qui se sont tenues à Bali, Indonésie au mois de février dernier, réunissant les trois conventions relatives aux pesticides (les Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm) sur la même table de négociation, avec pour finalité la coopération entre elle et même avec d’autres organismes ne faisant partie du système des Nations unies, illustrent cette nouvelle politique du Pnue.

 

Cette mouvance vient renforcer les idéaux du Cpac, basés sur la synergie d’actions pour plus d’efficacités dans la sauvegarde de l’environnement, qui est un bien commun à toute l’humanité. Etant donné que la pollution de l’environnement est canalisée souvent par certains éléments transfrontaliers tels que le vent, l’eau, les ravageurs et autres espèces migratrices, la synergie d’actions devient l’unique solution efficace. Pour le suivi de l’élan de Bali, le CPAC est entrain de concevoir un projet d’organisation d’une réunion de synergie entre les principaux acteurs intervenant dans la gestion de produits chimiques en zone CEMAC. Le Cpac se sent interpellé pour des raisons suivantes :

 

-          le CPAC est le seul organisme intergouvernemental qui a reçu un mandat officiel pour la gestion des produits chimiques pour le compte des 6 pays de la zone CEMAC. Ce mandat lui a été attribué après un long processus, qui a permit de voir que certains pays post-conflits de cette zone n’avaient pas les capacités de gérer seul leurs problèmes des produits chimiques ;

 

-          le CPAC réuni les représentants nommés officiellement par chacun des pays signataires de l’accord de création du CPAC ;

 

-          le CPAC est une entité qui existe et fonctionne depuis 03 ans, avec son siège à Yaoundé et ses antennes dans tous les pays membres. Son site web www.cpac-cemac.org, qui rend compte de ses activités, est l’une des plus grandes illustrations de son existence ;

 

-          le mandat du CPAC lui permet de décider de l’entrée ou non et/ou du retrait d’un produit chimique en circulation dans la zone CEMAC.

 

L’idée de la synergie d’action est née au cours de la conférence des parties à Bali, Indonésie, à la suite des contacts que nous avons eu avec les points focaux et les Autorités Nationales Désignées (AND) des Conventions, qui représentaient les pays membres de la CEMAC, en marge des travaux de la conférence des parties.

 

Par ailleurs, le Cpac a assisté en qualité d’observateur au vote qui a aboutit à la proposition de l’inscription de l’Endosulfan et de l’Azinphos-methyl à l’annexe III de la Convention de Rotterdam.

 

Ce bulletin fera le point aussi de certaines activités du Cpac au cours du trimestre, à l’instar de la prise en charge du stock de pesticides obsolètes et dangereux, qui nous a été signalé du Congo Brazzaville. Il s’agit aussi du recrutement des experts pour le renforcement du secrétariat permanent du Cpac, qui est entrain de se faire au niveau de la Cemac. La préparation du séminaire de tous les membres du Cpac à Yaoundé, organisé par le Cpac et notre partenaire Orange house, avec le concours financier de l’Agence pour l’interdiction des armes chimiques.

 

Chers lecteurs, dans l’espoir que ce contenu répondra à vos attentes, donnons-nous rendez-vous au prochain numéro de notre périodique.

 
Télécharger le PDF complet

 
 
Pesticide actu
Sensibilisation sur le renforcement de la coopération et de la coordination pour la mise en œuvre des Conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm en Afrique francophone
La Convention de Stockholm
La Convention de Rotterdam
La Convention de Bâle
Common Regulation on the Registration of Pesticides in the CEMAC zone
Plaquete de présentation du CPAC (Francais)
Plaquete de présentation du CPAC (Anglais)
Plaquete de présentation du CPAC (Espagnol)
Convention de Stockholm et stocks
ETAPE SUIVANTE – UNE CONVENTION VIVANTE
 
 
LIENS UTILES
Conseil Phytosanitaire Inter Africaine/AU
ISYSPHIT
CNIL
CPAC
CNIL
EPA's Office of Pesticide Programs (OPP)
West Africa Pesticide Programme
 
 

RECHERCHER

 
 

NEWSLETTER

 
 
 
 
 
 
Mail admin Plan du site Webmaster Espace réservé © 2007 cssi-cm, Tous droits reservé